Un conseiller départemental, ça sert à quoi?!

Un conseiller départemental ça sert à quoi?! Voilà une excellente question, posée maintes fois durant la dernière campagne cantonale !

La question est pertinente, singulièrement en milieu urbain où le découpage des cantons réalisé par le gouvernement a contribué à brouiller la perception d’un électeur déjà étourdi par la complexité du millefeuilles territorial.

Je ne vais pas faire ici un cours magistral sur la décentralisation, le partage des compétences entre les collectivités ou conter par le menu toutes les lignes du budget départemental.

Je veux simplement donner une réponse simple et illustrée du rôle d’un conseiller départemental.

Bien évidemment, j’assure avec Alexandrine LECLERC, mon « binôme »,  un contact de proximité auprès les habitants et les acteurs institutionnels du canton pour tous les sujets touchant au conseil départemental : RSA, insertion, vie des collèges, subventions aux associations,… Grâce à notre double mandat à la Ville et au Département, les relations entre ces deux collectivités sont facilitées pour la bonne gestion de tous ces dossiers. Ensemble, nous avons ainsi milité pour qu’un véritable contrat de territoire entre le Département et la Ville/l’AgglO soit signé afin de mettre noir sur blanc, et pour la durée du mandat, leurs priorités communes. Le principe en est désormais acquis dans le Projet de mandat adopté par le conseil départemental le 18 décembre dernier. Il s’agit-là d’un point capital pour mieux organiser les interventions de ces différents niveaux de collectivité sur un même territoire.

DSC_2854 - copie

Nous suivons également ensemble de très près le dossier majeur du futur collège d’Orléans Est tant attendu pour prendre le relais du collège Jean Rostand. 50 000 € ont été inscrits au budget primitif 2015 en vue de réaliser les études de programmation. Après les discours vient le concret. Ce sont ces études qui permettront d’établir le chiffrage total et le planning complet du projet porteur de renouveau urbain et d’excellence pédagogique.

Au-delà du suivi quotidien des dossiers du canton, j’ai choisi de donner une orientation plus économique et financière à ce mandat.

Rapporteur général du budget 

D’abord en qualité de rapporteur général du budget départemental. Sous l’impulsion du président Hugues Saury, la majorité départementale a engagé une profonde démarche de consultation afin d’élaborer un projet de mandat tenant compte des dernières évolutions législatives (loi NoTRe) et des très fortes contraintes budgétaires imposées par l’Etat. Dans cette dynamique nouvelle, le rapporteur général que je suis a un rôle d’ensemblier pour assurer la cohérence du budget au regard des objectifs politiques fixés par le président et la majorité. Il me revient de mettre en perspective et d’expliquer ces choix. Je reviendrai plus en détail sur ces sujets dans un prochain post.

IMG_2082

ADEL, Maison de l’emploi, Pass emploi service

L’une des marques de fabrique du conseil départemental du Loiret a longtemps été son action forte, durable et performante en matière de développement économique, notamment au travers de l’Agence de développement économique du Loiret (ADEL). Si la loi NoTRe donne désormais compétence quasi exclusive à la Région dans ce domaine, cette dernière a la possibilité de conventionner avec des tiers pour mener à bien ses actions. L’action économique du Loiret est désormais organisée dans une structure innovante Loir&Orléans Eco qui regroupe le CD 45, l’ADEL, la CCI du Loiret et le MEDEF 45. Elle a clairement vocation à perdurer dans le cadre d’une convention avec la Région. J’ai l’honneur de représenter le Département à l’assemblée générale de l’ADEL et de participer ainsi au développement économique du département.

Je le fais aussi en participant au conseil d’administration de la Maison de l’emploi  du bassin de l’orléanais présidée par mon collègue Philippe LELOUP. Là encore, c’est pour le conseiller départemental l’opportunité d’être partie prenante dans les actions à mettre en oeuvre pour rapprocher l’offre et la demande d’emploi.

IMG_4515A titre personnel, j’ai également choisi de parainer un demandeur d’emploi afin de l’aider dans ses recherches.  Ce parrainage est une (excellente) initiative de l’association Pass emploi service, jeune mais très dynamique structure qui oeuvre en faveur de l’emploi sur l’Argonne.

APPROLYS, centrale d’achat de la région Centre Val de loire

Au titre du CD 45, j’ai également l’honneur de présider la centrale d’achat créée en 2014 par les CD 28, 41 et 45. Le but : grouper les achats publics pour économiser de l’argent, simplifier la vie des petites communes, développer l’économie locale.

Après une année pleine d’activité, l’heure est au bilan.

De 3 membres en mars 2014, nous sommes passés à 560 en 2015, 600 début 2016. Tous les conseils départementaux de la région, les grandes villes et agglomérations, les collèges, les maisons de retraite mais aussi des associations, des syndicats intercommunaux, des CCI en sont membres.

IMG_227916 segments de marché ont été ouverts, notamment la fourniture de gaz, d’électricité, de fioul ou encore de sel de déneigement. Le volume d’achat ainsi mutualité est de 28 M€ pour un gain de 4,6 M€ minimum, soit 20% de réduction. Ce n’est pas rien! Cela démontre que des marges de manoeuvre existent pour dépenser moins. Par ailleurs, les petites communes ont accès grâce à Approlys aux tarifs grands comptes de l’UGAP.

Le modèle d’Approlys démontre également que massification ne rime pas avec pénalisation des entreprises locales. D’une part Approlys ne se positionne que sur des marchés où l’offre fournisseurs est régionale ou nationale; d’autre part une étude fine de l’offre de fournisseurs en région Centre Val de Loire permet d’adapter la cahiers des charges afin d’encourager les réponses de fournisseurs locaux. Enfin, la puissance de l’achat public peut être mise au service des filières locales, comme l’alimentation scolaire, pour favoriser leur structuration.

Bref, vous l’aurez compris (enfin, je l’espère), un conseiller départemental, ça ne chôme pas…

Partagez cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page